*
a-contact-top
blockHeaderEditIcon

 

 

Logo
blockHeaderEditIcon


a-phrase-accueil
blockHeaderEditIcon

 

 

Il y a une autre façon de regarder le monde:
jette un regard désinvolte sur ton monde
intérieur et extérieur  . UCEM      ​   

 

Ceux qui éclairent ton chemin ...

Bonjour à vous,
 
Il y a longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles. Et vous, comment allez-vous ?
Prenons un petit moment ensemble, si vous le voulez bien, juste le temps d’une pause.
Aujourd’hui j'ai envie de vous parler d’une des rencontres parmi les plus marquantes de ma vie. Je vous propose de remonter le temps jusqu’en 2004.

Une chaleureuse rencontre, un samedi matin, sur le marché de Gaillard, entre un marchand de gâteaux taquin et ses clientes. Parmi elles, Ute Bauer avec qui la discussion s’est prolongée par une invitation aux portes ouvertes de son atelier de céramique à Thônex.
 
Je décidais alors de devenir son élève. Sur les étagères, non loin des créations desdits élèves, Samarskite me faisait de l’œil.

Cette œuvre n’a jamais quitté mon esprit depuis ce temps là.
Ni le poème qui l’accompagnait.
Ni l’infinie bonté d’Ute, de son mari, leur jardin extraordinaire.
 
Samarskite illustre comment le chemin extérieur peut croiser celui de son intérieur et le colorer de son relief.
 
Samarskite, c’est aussi

  • un médicament homéopathique qui peut agir sur la thématique du refoulement
  • un minerai radioactif identifié pour la première fois dans une mine de l’Oural, dont le directeur était le Colonel Samarsky.

 
Cette sculpture me parle de mon monde intérieur.
Celui qui explose parfois, tant il est refoulé
Celui qui garde sa part de mystère
Celui qui joyeusement dissout la tension dans un éclat de rire.

SAMARSKITE
Ute Bauer, bronze, 2005, texte 2001
h 45cm, l 53cm, p 36 cm
photo Alex Gérenton

 

LIAISON EXTERIEUR INTERIEUR
Révéler le refoulé nous évite
de devoir nous contrôler
 
Restera refoulé ce qui ne sera pas révélé.
Ergote, sois téméraire et alerte,
insiste pour le démasquer.
 
Si sans le vouloir
le contrôle du caché tombe
tout se déchire en guenilles.
 
Entoure alors de soins ce qui est intériorisé,
ce qu'autrefois tu ne voulais pas aborder
et accueille-le par petits pas décidés.
 
Comme d'une bouteille sous pression,
le bouchon doit être tiré avec sollicitude,
soigneusement, avec douceur mais volonté.
 
Le goulot une fois libéré,
et le premier verre bien supporté,
une fête peut éclater, joyeuse et pétillante.
 

comments powered by Disqus
Copyright
blockHeaderEditIcon
www.webandmarketing.ch| Login
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail